Note #2

<< back

De mes émerveillements est venue l'intrigue

30.10.2011

Musique & Science, qui doit-on remercier pour ces bonnes choses ?



Les fréquences, les timbres, les dB, j’adore. Outre son aspect théorique que l’on peut formaliser, modéliser, retranscrire et déchiffrer, la musique représente à mes yeux une preuve que l’homme possède quelque chose de plus, quelque chose au dessus, qui ne se limite pas à la connaissance, car il n’est pas nécessaire d’avoir lutté pendant 7 ans dans des classes de solfège pour qu’une mélodie vienne à nous toucher.

Qui ne s’est jamais senti « planer » ne serait-ce que quelques secondes, emporté par quelques accords de piano avec des violons en fond ? Ou bien quel mec est resté insensible à la puissance d’un bon gros riff de guitare qui arrive à 2 mn et 48 sec après un début de morceau qui sonnait plus comme une ballade pop que comme un gros steak de rock’n’roll ?

Aussi je pense que la musique va au-delà de nos 5 sens, car il m’est évident que nos sens n’ont ici qu’un rôle de canal. La musique nous touche là ou nos sens ne peuvent aller, c’est-à-dire au cœur, assurément. C’est une des plus belles choses abstraites qui nous ait été donnée, mais par qui ? A mon sens, par une puissance qui peut toucher, de manière toute aussi invisible ce même endroit que l’on appelle communément le cœur.

Émerveillements pour la science



Sans me restreindre à la musique et donc d’une manière plus générale, la science n’a fait que me conforter d’avantage dans l’idée que ce monde n’est pas le fruit d’un hasard. Les domaines dans lesquels j’ai pu exercer et m’impliquer ont été des sources d’intrigue mais à la fois d’émerveillement. Les notions qui m’ont le plus intrigué dans tout ce que j’ai pu découvrir jusqu’ici sont l’ordre, l’interdépendance et l’osmose malgré une complexité omniprésente qui forçait l’admiration et la curiosité.

Cependant ma curiosité la plus profonde a toujours été de connaître le but de la vie, le but de ma vie. Ce monde est composé d’hommes et de femmes qui ont une vie, qui elle-même a un sens, mais quel est-il ?? C’est, à mon avis, la raison d’être de chaque homme que de trouver ce pourquoi il a été créé et, par la suite, comprendre qui est le créateur de ces concepts ainsi que de ce monde. S’en suit une recherche personnelle et sincère de la vérité, en écartant tant que possible clichés et préjugés…

J'ai été encouragé, aujourd'hui j'encourage



J’encourage celui qui croit en un créateur. J’encourage aussi celui qui croit que l’amour est un concept puissant et qui, dans certaines situations peut s’émerveiller ou être subjugué. J’encourage celui qui se pose des questions quant à la vie après la mort. J’encourage celui qui, quand il se retrouve seul avec lui-même, ressent comme un léger mal-être ou pire, ne peut carrément pas rester seul plus de 5 minutes à réfléchir sur sa situation. J’encourage celui qui se sent parfois coupable mais qui ne sait pas trop pourquoi ni envers qui il l’est. Enfin, je vous encourage vous, si vous êtes d’accord que seuls les imbéciles ne changent pas d’avis.

Je vous encourage à prier cette éventuelle force supérieure, car si vraiment elle existe et elle veut votre bien, en toute logique elle se révélera à vous et vous verrez, non pas avec vos yeux, mais bien avec votre cœur. Aussi je suis certain que si vous cherchez d’un cœur sincère la vérité, en étant le plus lucide sur vous-même, elle se révélera d’elle-même comme une évidence, ce ne sera aucunement à vous de la rechercher à la sueur de votre front ! Si la vérité est réellement bonne pour l’homme et est toute-puissante, c’est elle qui viendra vers les cœurs humbles. Si je vous écris ceci, c’est parce qu’un jour, j’ai fait l’expérience de lâcher prise. Le prétentieux que j’étais autrefois pensait à tord que la vérité se méritait, mais aujourd’hui je sais que ce n’est pas le cas, la vérité se pose comme un cadeau dans le cœur de celui qui se sait tout petit. S’en suit, la vérité brûle telle une flamme et s’impose d’elle-même comme une assurance qui balaye les doutes peu à peu, c’est à ce moment là que j’ai senti que le mot « force » prenait toute sa dimension, toute sa réalité. Aujourd’hui, je me sens réconcilié avec le créateur.

Je n’ai pris aucun risque en écrivant ces lignes, au contraire ça me fait plaisir, car je glorifie là Celui en qui j’ai placé ma confiance et ma vie, ainsi que Sa création, dont vous faites partie. Qu’Il nous bénisse dans toutes nos entreprises.